> UFR 26 > L1 - Droit constitutionnel > Cours  Se connecter
 

Cours

Cours de droit constitutionnel
L1 1er semestre
Groupe 3
Sandrine Levêque


AVANT PROPOS :

QU'EST CE QUE LE DROIT CONSTITUTIONNEL?

Réponse à 4 questions :
    Première question : Qu'est-ce que le droit constitutionnel?
  
    Deuxième question : Quel intérêt à étudier le droit constitutionnel? (A quoi sert le droit constitutionnel?)
  
    Troisième question : Comment enseigner le droit constitutionnel ?
 
    Quatrième question : Comment apprendre le droit constitutionnel?
   

CHAPITRE INTRODUCTIF : L'ETAT

Section I : Les théories philosophiques de l'Etat

Platon  (  427 -   348/347 av. J.-C.)
Aristote (  384 - 322 av. J.-C.).
    § 1  L'Etat comme produit de la volonté divine
Saint Paul (Entre 5 et 15 - Rome 62-64 ou 67).
Saint  Augustin  ( 354 - 430)
Saint Thomas d'Aquin ( 1225 - 1274)
Machiavel (Florence 1469 - 1527).
Bodin Jean (Angers 1530 - Laon 1596)
    § 2 L'état comme produit d'un accord entre les hommes
Thomas Hobbes (1588-1679)
John Locke (1632/1704)
Jean-Jacques Rousseau (1712-1778)
   
 Section II : L'Etat au concret : les composantes et les formes  de l'Etat
         § 1 Les composantes de l'Etat
            A. Un territoire
            B. Une population
            C.  L'autorité politique
                1) La notion de personnalité morale
                2)  La notion de souveraineté
        § 2 Les formes de l'Etat
            A. L'Etat unitaire
                1) Un principe d'unité
                2)  ... qui connaît des aménagements.
                    a. La déconcentration
                    b. La décentralisation.
            B. Les États composés
                1) La confédération
                2) L'Etat fédéral.
                3) L'UE : fédération ou confédération ?

PREMIERE PARTIE : LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DU DROIT CONSTITUTIONNEL
(Des outils pour penser les institutions)

CHAPITRE I : LA NOTION DE CONSTITUTION

Section I : Une constitution : acte juridique ou symbole politique?
    §1 Les définitions dominantes de la constitution
        A. La définition matérielle de la constitution
        B. La définition formelle de la constitution
    § 2  La portée symbolique des constitutions
Section II : Comment naissent et vivent les constitutions ?
    §1 La naissance des constitutions
        A. Le pouvoir constituant.
        B. Les modes d'expression du pouvoir constituant.
    §2 La vie des constitutions
        A. La révision des constitutions  (une approche formelle)
La distinction entre une constitution souple et rigide.
        B. Les constitutions à l'épreuve de la "réalité"
            1)  Les usages politiques des constitutions : le poids des pratiques et de l'interprétation.
            2)  Le contrôle de constitutionnalité

CHAPITRE II : LA DÉMOCRATIE REPRÉSENTATIVE

Section I : Les fondements et formes de la démocratie libérale
 § 1. Les fondements de la démocratie libérale (les théories de la souveraineté)
        A. La souveraineté nationale
        B. La souveraineté populaire
§ 2 Les formes de la démocratie
        A. Le refus de la démocratie directe
        B. La "nécessité" et les limites  de la démocratie représentative

Section II : La démocratie représentative  : la mise en œuvre d'un compromis
§ 1. La désignation des gouvernants
        A. La victoire de l'élection et la consécration du suffrage universel
        B. La mise en œuvre de l'élection (ou les limites à l'universalité du suffrage)
            1)Le tracé des circonscriptions
            2) Les modes de scrutin.
    § 2. Les concessions du régime représentatif à la démocratie directe

CHAPITRE III : LA SÉPARATION DES POUVOIRS

Section I : Fondements et contenu de la théorie"classique" de la séparation des pouvoirs
    §1 . La théorie de la séparation des pouvoir selon John Locke
    §2 . La théorie de la séparation des pouvoirs selon Montesquieu

Section II :  Ambiguïtés et prolongement de la théorie de la séparation des pouvoirs
    § 1. Les ambiguïtés d'une théorie originellement simple
    § 2 Une mise en œuvre difficile et contrastée
        A. Portée et limites d'une séparation rigide des pouvoirs
(les exemple des constitutions françaises de 1795 et 1848)
        B. Portée et limites de la séparation souple des pouvoirs.

CHAPITRE IV : LE RÉGIME PARLEMENTAIRE

Section I : Le régime parlementaire : une catégorie juridique?
    § 1. Les moyens d'actions du législatif sur l'exécutif : la responsabilité politique du gouvernement.
        A. Un principe qui trouve ses origines dans l'histoire.
            1) Un principe ...
            2) ... qui trouve  ses origines dans l'histoire
        B. Un principe originel qui se décline en sous-catégories
            1) Le régime parlementaire dualiste
            2) Le régime parlementaire moniste
            3) Le régime parlementaire rationalisé (l'exemple de l'Allemagne)
    § 2. Les actions de l'exécutif sur le législatif : entre  "sanction" et  collaboration

Section II : Le régime parlementaire : un modèle réel, le régime britannique.
    § 1. Les acteurs de la vie politique britannique
        A. Les acteurs institutionnels : la couronne, le cabinet et le parlement.
            1) La couronne.
            2) Le gouvernement, le cabinet  et le premier ministre.
            3) Le parlement.
        B. Les acteurs politiques : les partis
   
    § 2. Les relations entre les différents acteurs du système politique britannique
        A. La collaboration entre l'exécutif et le parlement.
        B. Les moyens d'actions réciproques du parlement et de l'exécutif.
            1) La responsabilité gouvernementale
            2) La dissolution de la Chambre
    C. Le rôle déterminant  des partis politiques dans l'équilibre du système


CHAPITRE V  LE RÉGIME PRÉSIDENTIEL (Le cas des États Unis)

Section I : Le cadre institutionnel du régime américain : une stricte séparation des pouvoirs?
    §. 1 La présidence des Etats-Unis
        A. Le président.
        B. Le vice président des Etats-Unis
    §. 2 Le congrès des Etats-Unis
        A. Le Sénat
        B. La chambre des représentants
    § 3. La Cour suprême des Etats-Unis

Section II : Les relations entre les différents pouvoirs : une remise en cause de la théorie initiale de la séparation stricte des pouvoirs?
§ 1. Des contre-pouvoirs organisés par la constitution
        A. D'importants mécanismes de collaboration
            1) Le président influence le congrès
                a. Le droit de message présidentiel
                b. Le véto
            2) Le congrès limite les pouvoirs du président.
        B. Un mode de régulation limité mais efficace des conflits.
            1) La procédure d'empeachment
            2). Les moyens de pression du congrès sur le président par le biais de l'opinion et grâce au commissions.
    § 2. Le système politique américain : une garantie renforcée à l'équilibre des pouvoirs
        A. Le cadre spécifique du fédéralisme
        B. Le rôle des forces sociales et politiques
            1)Les partis politiques
            2) Le lobbying
            3) La presse


 

DEUXIEME PARTIE : L'HISTOIRE CONSTITUTIONNELLE FRANÇAISE : UNE MISE EN UVRE DES CONCEPTS

CHAPITRE I : A LA RECHERCHE D'UN RÉGIME POLITIQUE : LES EXPÉRIENCES CONSTITUTIONNELLES FRANÇAISES DE LA RÉVOLUTION AU SECOND EMPIRE

Section I : Les constitutions révolutionnaires : des régimes introuvables

§. 1 Les constitutions révolutionnaires : des tentatives incertaines de gouvernement idéal (1791-1799)
    A. Une expérimentation de diverses solutions constitutionnelles ...
        1) La constitution de 1791
            a. L'assemblée constituante consacre les droits de l'homme par une déclaration solennelle.
            b. La mise en oeuvre des principes de 1789 : la constitution de 1791.
            c. La proclamation de la République.
        2) La constitution de 1793
        3) La constitution de 1795
    B.  ... qui ne permettent pas la stabilisation du nouvel ordre social révolutionnaire.

§ 2. La réaction napoléonienne : un verrouillage par la force voué à l'échec (1800-1814)
    
    A. La constitution du 22 frimaire an VIII : une constitution apparemment démocratique ...   
    B.  ... qui évoluent vers un renforcement des pouvoirs personnels de Napoléon

Section II : La restauration, la république et l'empire : des tentatives d'invention et de stabilisation de nouvelles formes de régimes politiques.
    
    § 1. La restauration : une naissance d'un régime parlementaire à française
        A. La charte de 1814, une amorce de régime parlementaire.
        B. La charte de 1830 et l'affirmation du parlementarisme orléaniste

    § 2.  La seconde République et l'empire : nouveauté et affirmation des principes constitutionnels et retour provisoire de l'autoritarisme.
        A. Des innovations institutionnelles ...
            1) Le président de la république
            2) Le suffrage universel.
        B. ... qui n'empêchent pas (et favorisent même)  le retour de l'autoritarisme

CHAPITRE II :  LA  IIIè RÉPUBLIQUE : LA CONQUETE RÉPUBLICAINE ET L'AFFIRMATION DU RÉGIME PARLEMENTAIRE

Section I : L'affirmation progressive de la république comme mode légitime de gouvernement

    § 1. Les incertitudes politiques et constitutionnelles
        A. Une conjoncture politique défavorable ...
        B.  ... qui se traduisent dans le droit
            1) La constitution Rivet du 31 Août 1871
            2) La constitution de Broglie du 13 Mars 1873
            3) la loi du septennat personnel de Mac Mahon du 20 novembre  1873   et  l'amendement Wallon du 30 janvier 1875
    
    § 2. Vers une victoire politique et constitutionnelle de la République ?  
        A. L'organisation des pouvoirs selon le compromis de 1875
        B. L'invention de la politique moderne comme garantie du caractère républicain du régime.
            1) Les indicateurs de la modernisation de la vie politique et sociale
                a. La républicanisation des esprits
                b.  Le suffrage universel et l'avènement des "couches nouvelles"
2) Une transformation des rapports de force politique.


Section II : L'affirmation du régime parlementaire moniste comme forme d'organisation politique
    
    § 1. Le jeu politique comme facteur d'institutionnalisation du régime parlementaire moniste
        
        A. La crise du 16 mai 1877
        B. La mise en place du régime parlementaire moniste
    
    § 2. Les  dérives d'un système
        
        A. Vers un régime d'assemblée ?
            1) Un effacement progressif du chef de l'Etat.
            2) Un gouvernement soumis aux chambres?
        B. Les tentatives avortées d'un renforcement de l'exécutif

APPENDICE : LES INSTITUTIONS POLITIQUES DANS LA FRANCE EN GUERRE.

CHAPITRE III LA IVè RÉPUBLIQUE : MISE EN PLACE ET LIMITES DU PARLEMENTARISME RATIONALISE

Section I : La IVè république et la rationalisation du parlementarisme
    
    § 1. Un équilibre "parlementaire" des pouvoirs
        A. Le bicamérisme inégalitaire
            1) L'assemblée nationale
            2) Le conseil de la république
        B. Un exécutif bicéphale
            1) Le président de la république
            2) Le conseil des ministres.
    § 2. Des relations codifiée : la rationalisation du régime parlementaire.
        A. L'investiture
        B. La question de confiance
        C. La motion de censure.
        D. La dissolution comme instrument de limitation des crises ministérielle

Section II : Une mise en œuvre de la constitution soumise aux rapports de force politique.
    
    §1. Des facteurs politiques d'instabilité ...
        A. Des rapports de force politiques "mouvants"
        B. Des modes de scrutins" imparfaits"
        C. Une  décolonisation difficile
    
    § 2. ... qui conduisent à un usage "dévoyé" de la constitution
 

Vient de paraître

  Guide des usages du numérique 2013, pdf 11 Mo

"Guide des usages
du numérique", 2013 :
tout savoir sur les services en ligne à Paris 1
  




S’abonner
S'abonner (Guide)